Sortie le 22 octobre 2020

Après “Les Rapines du duc de Guise”
et “La Guerre des amoureuses”,

voici le dernier tome de la trilogie de Jean d’Aillon.

1588. Alors que la guerre fait rage en France, une nouvelle inattendue ébranle le royaume : le prince de Condé est mort, empoisonné. Pour enquêter sur ce décès soudain, Olivier Hauteville doit se rendre à Paris avec Cassandre, sa jeune épouse protestante. La ville est à feu et à sang, déchirée par les affrontements qui opposent la Ligue, les hommes du roi et les huguenots. Surveillé par les ligueurs, le couple se cache au milieu d’une troupe de comédiens, dans les ruines de l’hôtel de Bourgogne. Le temps lui est compté. Avec Nicolas Poulain, espion du roi, Olivier prend d’énormes risques pour sceller une alliance entre Henri III et Henri de Navarre. La partie est serrée… et la mort rôde.

“La ville qui n’aimait pas son roi” de Jean D’Aillon sera lue par Laurent Charpentier

Tags:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *